Ivresse sentimentale

Publié le par Kalygary


Je perds mon âme lorsque je tente de reproduire la réalité. Elle s'enfuit dans ma reproduction.

Reproduction.
Moi, les jambes écartées et les lèvres déjà rosées, je mouille devant sa perplexité.  Parce que, moi, j'en ai plein la gueule, et que c'est mon Lui qui m'en met plein la gueule.  Liquide blanchâtre gluant et suintant.  Erf. Ça me manque, toutes ces dégueulasseries.  Quatre jambes entremêlées, deux sexes chauds, deux langues tortillées, quatre mains frémissantes, et tout mon Amour. Tu te souviens, il y a un an et deux mois?
Étranges battements de coeur en canon.
Incompréhensibles suintements, agréable intimidation. 
Tu es mon pays. Tant que ce vin euphorisant coule dans ton aorte, je continuerai à m'abreuver à ce fleuve semblant sans fin.
 Ivresse .

Et tant que mes grasses cuisses accepteront de recevoir ta langue et ton sexe frémissant, tant que ton sexe frémissant acceptera de déchirer mes grasses cuisses, tant que nos pupilles vondront chercher la lumière dans les yeux de l'autre, je resterai. 
Tant que tu me montreras que tu es aussi heureux qu'au début. 
Je resterai.
Je resterai.
Je te suivrai même. 
Je ferai en sorte que Loin des yeux, loin du coeur, ne s'applique pas.
Tu sais, La Balançoire est une position du kamasutra. On se balance, et on ne tombera pas.  Et si on tombe, on le fait ensemble.
Promis. Tant que tu veux être ma balançoire, je resterai.
Je resterai.
Baise-moi. Frappe-moi. Embrasse-moi. Aime-moi. Baise-moi. Et surtout, fais-moi l'amour. Et frappe-moi. Embrasse-moi.

Aide-moi à me fuir.
Et je resterai.
À pleine gueule, aide-moi.
Et je resterai.

Laisse-moi t'explorer pour m'oublier.
Laisse-moi t'exploiter pour m'oublier.
Laisse-moi te l'ordonner.
Juste pour oublier cette explosion cérébrale que je suis.
Puisses-tu m'aider à me réinventer.
À pleine gueule, aide-moi.
Et je resterai.
Peins-moi.
Écris-moi.
Imagine-moi.
Baise-moi.
Invente-moi.
Pour que je soie comme tu voudrais que je soie.
Mais tu aimes l'explosion cérébrale que je suis.
À pleine gueule, aide-moi.
Je me fouts de savoir si tu veux de moi.
Mais reste.
Je t'aiderai à te fuir.
Mais reste.
Et à pleine gueule, je t'aiderai.
Mais reste.
Reste.

Laisse-moi te l'ordonner.

Commenter cet article