Moi je.

Publié le par Callie

Suite à un petit entretien bien plaisant avec mon prof de littérature, je me décide enfin à écrire sur moi. Pas sur les données mesurables quantifiables emmerdables ni sur oh moi pauvre de moi je souffre dans ma vie pauvre petite moi. Malheureusement la plupart des blogs choisissent la 2e option. Bref, me voici. Vous vous en foutez mais je le fais autant que vous (m'en foutre) et c'est pourquoi je continue mon discours et pourquoi je vous démontrerai que mes neurones sont tricotées serrées, bien sûr avec peu de ponctuation, ce qui ne fait qu'en fait réitérer ce que je viens de dire. JE. C'est un mot? Avec seulement deux lettres, pas certaine moi. JEunesse, JEûne, JEsticulations (ouais jai décidé que ça s'écrit avec un j maintenant.) ?  Je, c'est laid, c'est court, c'est pas représentatif du tout mais pourtant ça l'est parce que si c'est supposé être le pronom Personnel de 6 milliards de personnes bin on peut pas représenter la terre entière avec un mot mais en fait si chaque personne utilise et s'approprie ce mot eh bien ça voudrait dire qu'il appartient et qu'il représente tout le monde, et chaque humain et totalement et complètement différent dans tous les domaines sauf celui qui nous englobe tous, et j'ai nommé l'humanité dans le sens où on est tous humains et non pas Humanité au sens où on croit itérer des grands mots savants et se la peter. Si vous ne me suivez pas, c'est normal, on est tous différents, bien que le fait d'avoir une seule caractéristique commune- être différent - ne viendrait pas démentir cette même caractéristique? EN tout cas ce qui est sûr c'est que ça prend un mot tout court et tout raplapla pour exprimer les grandes différences individuelles, parce qu'on peut appréter ce Je insipide à toutes les sauces, parce qu'il n'est pas déjà assaisonné.
Bon.
JE suis en amour.
et JE suis trop pessimiste.  JE crois en mes valeurs et ferait n'importe quoi pour les honorer. J'aime l'inconnu, mais quand il me rentre dedans je l'aime moins. J'aime explorer, pour être certaine qu'en fait au départ je n'avais pas besoin d'explorer, mais ça me précure un réconfort, et J'aime le réconfort. J'ai besoin d'affection, de sentir que je suis importante pour quelqu'un, mais seulement si cette personne est importante pour moi aussi. JE suis en amour.  Lire c'est vital, autant qu'écrire, un peu plus je crois. Le sexe c'est pas bon, mais faire l'amour ça l'est. J'aime le fait que mon amoureux ait remplacé l'anorexie dans mes textes. Et j'ai envie d'écouter la télé.
Au revoir la prochaine représentation est à une date indéterminée.


Commenter cet article